Passer au contenu principal

Aller au menu de navigation

+34 944 747 826

Sélection de la langue

Unión de Selvicultores del Sur de Europa

Nouvelles

02 / 07 / 2018

Le projet PLURIFOR a tenu sa conférence annuelle 2018 à Porto le 27 juin dernier. PLURIFOR est un projet Interreg Sudoe qui vise à contribuer à l'élaboration ou à l'amélioration des plans de gestion des risques pour les espèces forestières sensibles aux risques biotiques et abiotiques.

Le projet se concentre sur les risques liés aux tempêtes, aux incendies, à la dégradation des sols, au nématode du pin (Bursaphelenchus xylophilus), à la guêpe brune (Dryocosmus kuriphilus), au charançon de l'eucalyptus (Gonipterus scutellatus), au chancre du pin (causé par Fusarium circinatum) et autres maladies et parasites nouveaux.

Le projet implique 11 partenaires dont l'Union des forestiers d'Europe du Sud (USSE) et 21 partenaires dont des instituts de recherche, des universités et d'autres organisations liées à la forêt (syndicats, associations, services) et des gouvernements régionaux et municipalités des pays Interreg Sudoe (Portugal, Espagne et France). Le coordinateur est EFIATLANTIC.

Le projet consiste à analyser et à améliorer, le cas échéant, les plans techniques de gestion des risques de sept régions (Portugal, Galice, Asturies, Cantabrie, Pays Basque, Castilla y León et Aquitaine), régions dans lesquelles l'USSE a une association de propriétaires forestiers comme partenaire, et qui participent au projet par le biais de l'USSE.

Chaque année, le projet doit organiser une conférence annuelle ou un séminaire annuel pour présenter les progrès du projet non seulement aux partenaires mais aussi aux partenaires et autres parties prenantes du secteur ; et en 2018, il a été décidé que cette réunion aurait lieu à Porto, Portugal.

Lors de cette conférence/séminaire qui s'est tenue le 27 juin dernier, et considérant que près d'un an s'était écoulé depuis les incendies qui en 2017 ont assiégé le Portugal et la Galice, les présidents des associations forestières du Portugal (FORESTIS) et de Galice (AFG), membres de l'USSE, ont eu l'occasion de présenter les conséquences économiques, sociales et environnementales pour ces régions et en particulier les propriétaires forestiers qui ont été touchés.

Un représentant de la DFCI (Défense de la Forêt contre les Incendies) d'Aquitaine a également assisté à la séance du matin. Il a présenté un exposé sur le fonctionnement du système de défense contre l'incendie dans cette région française qui, il n'y a pas si longtemps, avait subi des incendies tels que ceux que le Portugal et la Galice ont connus.

Ont également participé à la session de ce matin un représentant de la FAO qui a présenté les initiatives de cet organisme des Nations Unies sur le changement climatique et les plantations forestières, ainsi qu'un représentant de la Direction générale de l'agriculture de la Commission européenne qui fait partie de l'équipe du département forestier, qui a transféré les travaux actuellement menés par le Groupe de discussion EIP-AGRI de la Commission européenne sur les pratiques forestières et le changement climatique.

Au cours de la séance de l'après-midi, les partenaires du projet ont présenté l'état d'avancement du projet ; en particulier, ils ont présenté la première version des plans nouveaux ou améliorés et les outils en cours d'élaboration pour chacun des risques dans les différentes régions.

Le projet est actuellement en phase de révision de cette première version des plans par les propriétaires forestiers, les autorités administratives et les autres partenaires du projet.

Par la suite, une phase de simulation et d'évaluation économique de ces plans sera réalisée dans les différentes régions. Afin de préciser les prochaines étapes à suivre, les partenaires du projet ont tenu une réunion de leur conseil d'administration le lendemain, 29 juin 2018 à Porto.

Retour à la liste des nouvelles