Passer au contenu principal

Aller au menu de navigation

+34 944 747 826

Sélection de la langue

Unión de Selvicultores del Sur de Europa

Nouvelles

Les bains de forêt améliorent le bien-être physique et émotionnel des personnes atteintes de maladie mentale.

19 / 06 / 2019

C'est la principale conclusion du projet de baignade en forêt de Shinrin-yoku développé dans la Réserve de biosphère d'Urdaibai. 


89% des personnes atteintes de maladie mentale ayant participé à l'étude ont amélioré leur perception de leur condition physique, 45% sont passées de "normale" à "joyeuse", 54% ont remarqué une plus grande force et 82% recommanderaient "sans hésitation" cette activité. 


Les personnes qui ont participé aux visites guidées ont connu une réduction de l'anxiété, une amélioration des relations interpersonnelles et une plus grande énergie après avoir participé à cette pratique thérapeutique.
Les bains de forêt cherchent à se reconnecter avec la nature, ce qui se traduit par des bienfaits pour la santé comme la réduction du stress, de l'anxiété, de la dépression ou de l'insomnie.

Bilbao, le 19 juin 2019. Un impact positif sur le bien-être physique et émotionnel, moins d'anxiété et de meilleures relations interpersonnelles. Telles sont quelques-unes des conclusions tirées du projet pilote de bains forestiers, entrepris dans le cadre du projet financé par le Département du Développement Economique et des Infrastructures du Gouvernement Basque avec l'aide des fonds FEADER de l'Union Européenne. Cette pratique naturelle et thérapeutique d'origine japonaise, qui consiste à effectuer une visite guidée dans un environnement forestier, est également connue sous le nom de Shinrin-yoku et a de nombreux adeptes dans le monde entier. Cette initiative sans précédent, qui s'est déroulée à Mendata, au cœur de la Réserve de biosphère d'Urdaibai, entre juin et novembre 2018, a impliqué AVIFES (Vizcaya Association of Relatives and People with Mental Illness), l'Association des forestiers de Biscaye, l'Association de développement rural Urremendi et l'Union des forestiers d'Europe du Sud (USSE) qui a coordonné le projet intitulé "Basoan".
Le catalan Alex Gesse, référent au niveau européen dans cette discipline, formateur et mentor de guides, était responsable de la formation du guide du projet. Gesse (Barcelone, 1975) était cadre dans une entreprise de 40.000 employés, mais un jour il a décidé de changer radicalement de carrière. En 2014, il s'est formé à Shinrin yoku et a fondé l'Instituto de Baños de Bosque (IBB). Plus tard, en 2019, il a créé l'Institut Européen de Thérapie Forestière (EFTI), qui est actuellement la seule école européenne avec une présence transversale dans différents pays européens.

L'objectif de cette pratique thérapeutique est la connexion pleine et consciente avec la nature, qui a un impact bénéfique, scientifiquement prouvé, sur la santé humaine. Au cours de l'élaboration du projet, il est apparu clairement que les effets sur la qualité de vie des participants ont été très favorables. Au moyen de questionnaires auto-appliqués et de mesures physiologiques (taux d'O2, pression systolique et diastolique et pulsations), l'influence de ces voies sur un échantillon de 22 personnes atteintes de maladie mentale a été étudiée.

 Principales conclusions sur les effets des bains forestiers


L'étude a mesuré l'impact des Baños de Bosque dans quatre dimensions liées à la qualité de vie : bien-être physique, bien-être émotionnel, relations interpersonnelles et développement personnel. 
- Bien-être physique : Dans cette section, nous avons mesuré la respiration, la relaxation musculaire et la sensation physique générale pendant et après la visite. 89% des participants ont constaté une amélioration de leur perception de leur condition physique. Au cours des mesures physiologiques, une diminution progressive et significative de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque des membres du groupe a également été observée. 
- Bien-être émotionnel : 95 % des personnes atteintes de maladie mentale qui ont participé à l'étude ont dit avoir senti une amélioration générale de leur humeur. En fait, 45% sont passés de "normal" à "gai". De même, 81 % des participants qui étaient nerveux au début de l'activité avaient l'impression que leur anxiété avait diminué. Un peu plus de la moitié de l'échantillon, soit 54 %, a remarqué une augmentation de la force et de l'énergie. En ce qui concerne leurs maladies, 89% ont décrit que les symptômes d'apathie et de démotivation étaient réduits.
- Relations interpersonnelles : 90 % des participants disent que leurs relations interpersonnelles se sont améliorées et que leur plaisir a augmenté dans 84 % des cas. 
- Développement personnel : Dans cet aspect, 52% des personnes qui consomment des toxines ont moins pensé à leur dépendance et 55% ont réussi à affronter la journée avec une vision plus optimiste. 

De même, l'analyse établit que la régulation de l'anxiété et l'impact bénéfique sur les relations interpersonnelles ont été maintenus deux mois après le développement de l'itinéraire. D'autre part, les participants disent ressentir une plus grande proximité et un plus grand respect de la nature et 82% d'entre eux recommanderaient "sans hésitation" cette activité.

Profil des participants


L'échantillon de cette étude est composé de 22 personnes, dont 8 femmes (36%) et 14 hommes (64%). La plupart souffrent d'un trouble psychotique, d'un trouble de la personnalité et d'un trouble affectif ou de l'humeur.  


Regard vers l'avenir


Après cette première période d'essai, l'intention des partenaires du projet est d'ouvrir cette pratique à l'avenir au grand public afin que tous ceux qui le souhaitent puissent profiter de tous les bienfaits d'un " bain forestier " sain. Un autre axe d'action est le domaine de l'éducation, car il augmente le lien avec la nature et la sensibilisation à l'environnement. De plus, l'USSE a été un élément fondamental pour l'Instituto de Baños de Bosque et l'Institut Européen de Thérapie Forestière d'opter pour le Pays Basque pour effectuer leur première formation de guides sur le territoire. Ces institutions renforcent et étendent leur collaboration pour diffuser cette pratique et poursuivre les guides de formation au Pays Basque et dans d'autres régions de l'URSS.

Origine et bienfaits de Shinrin yoku 


Akiyama Tomohide, directeur de l'Agence japonaise des forêts, a été le premier à faire référence en 1982 à cette technique qui est aujourd'hui une tendance mondiale en associant deux mots : Shinrin (forêts) et yoku (bains). Tomohide pensait que "se baigner dans le vert" procurait de nombreux bienfaits pour la santé. Cette technique forestière, qui consiste à traverser une forêt pour se reconnecter avec la nature, nécessite d'oublier le mobile, de prendre conscience de l'environnement et de chaque pas, de marcher en silence, d'aller lentement, de s'asseoir quand nécessaire, de respirer lentement et profondément et de laisser passer les pensées négatives. 


Dans le même ordre d'idées, des années plus tard, Qing Li, président de la Forest Medicine Society of Japan, a démontré qu'une marche régulière dans la forêt réduit le stress, l'hypertension, la dépression et autres pathologies. 
Au Japon, en fait, le terme " médecine forestière " a été inventé et depuis 2004, le ministère de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches a lancé une série d'études pour confirmer ses effets thérapeutiques. Et la population soutient et pratique régulièrement des'bains forestiers'. Il est courant pour les habitants de Tokyo d'utiliser l'un des 62 itinéraires officiels de Shinrin-yoku dispersés dans le pays pour atténuer les effets du rythme effréné de la ville.


En Europe, la baignade en forêt devient une pratique courante pour réduire les niveaux de stress. De l'Europe, et en particulier de l'EFTI, il y a une intention claire de positionner les bains forestiers comme une pratique de bien-être afin que les gens aient un accès libre et abordable à la restauration de leur santé, et de générer un désir de conservation de l'environnement. En plus de promouvoir la collaboration entre les guides de baignade en forêt et les professionnels de la santé dans le cadre d'interventions à long terme fondées sur la nature. De cette façon, les Bains Forestiers passent d'une pratique de soins médicaux préventifs à une pratique de traitement et de réhabilitation, les Interventions de Thérapie Forestière.

 

Télécharger le rapport

Retour à la liste des nouvelles